Il parlait avec les mammifères, les oiseaux et les poissons-Konrad Lorenz

Texte de 232 pages paru en 1968

Pour la petite histoire, j’ai trouvé ce petit trésor dans la cabine téléphonique d’un village de Meurthe-et-Moselle, aménagée pour le don de livres. N’hésitez-pas à ouvrir les portes, elles recèlent de petits bijoux cachés.

Sur l’auteur: Konrad Lorenz est un biologiste et zoologiste, professeur autrichien né en 1909 et mort en 1989. Au cours de sa vie il publie 18 ouvrages! Il est titulaire du prix Nobel de physiologie et de médecine avec ses amis K.Von Frish et Tinbergen. C’est grâce à eux que l’éthologie (l’étude du comportement d’une espèce) sera reconnue comme une science.

Lorenz a étudié les comportements des animaux sauvages et domestiques tout au long de sa vie dans sa maison de Altenberg près du Danube. Spécialiste de l’éthologie comparée, il compare sans cesse l’homme aux autres animaux, et note que l’homme est le seul être vivant qui dispose d’armes qui ne font pas partie de son corps, qui ignore les comportements propres à son espèce et qui ne possède pas toujours les inhibiteurs de son espèce.

Sur le livre: Konrad écrit car il est en colère que l’on raconte n’importe quoi sur les animaux. Dans ce livre il raconte son intimité avec tous les animaux qu’il a recueilli en appartement puis dans sa maison d’Altenberg.

Il ne mettait personne en cage et regardait ce qu’il se passe ! Vous trouverez donc ici de nombreuses anecdotes sur des rats qui découpent ses draps, des cacatoès qui arrachent les boutons des habits qui sèchent, de sa femme qui tente en vain à coup de parasol de reprendre le dessus sur les oies cendrées qui rentrent dans la maison. Mais il y a aussi les makis, corbeaux, singes capucins, choucas, épinoches, canaris, serins, pinsons, mésanges, poissons d’aquarium. C’est à la fois terriblement drôle et délicieusement tendre. Ces anecdotes sont aussi truffées d’informations scientifiques sur la fidélité, l’empreinte, les apprentissages, l’accouplement…

Pour vous donner un extrait de la douceur de ses mots voici une des phrases qui m’a beaucoup touchée  » L’animal dont j’ai gagné la confiance ne me fait pas seulement don de tout ce qu’il m’apporte à chaque moment de son existence, mais il me fait aussi don de tous les souvenirs qu’évoque sa présence ».

Je recommande ce livre à tous ceux qui adorent les animaux. Pas besoin d’être scientifique ou spécialiste, ce livre est sans prétention, accessible à tous, même à un enfant à l’aise avec la lecture.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.