L’éducation de l’enfant à la lumière de la science spirituelle-Rudolph Steiner

Texte de 61 pages datant de 1907

Steiner suggère ici de pénétrer sous la surface de la nature humaine pour atteindre son essence, comme lorsqu’on gratte la terre pour voir le germe d’une plante. Pour lui, c’est une des missions de la science spirituelle. Il regrette que l’on s’arrête souvent à la connaissance superficielle de l’homme par peur de perdre pied.

Pour Steiner, l’entité humaine est constituée de 4 éléments: un corps physique, un corps éthérique, un corps astral et le « moi », qui évoluent et se transforment au cours du développement.

Le corps physique: l’homme a un corps physique en commun avec tout le règne minéral (les substances s’allient, se combinent, prennent forme et se désagrègent). Les organes physiques prennent forme sous l’influence de l’environnement physique. Le corps physique est l’image/ l’expression du corps éthérique.

Le corps éthérique (appelé aussi corps de vie) est commun aux hommes, aux plantes et aux animaux mais seul l’homme a un corps éthérique et un corps physique qui ont une forme analogue. C’est le siège des habitudes, du tempérament et de la mémoire. C’est l’habitant et l’architecte du corps physique. Pour Steiner, la religion est un moyen puissant de purification et d’anoblissement du corps éthérique.

Le corps astral (appelé aussi corps de la sensibilité). Il porte la douleur, le plaisir, les pulsions, les désirs et les passions. Steiner propose de le visualiser comme une forme ovoïde allongée, constituée d’images mouvantes, colorées et lumineuses, dans laquelle baignent le corps éthérique et le corps physique.

Le « moi » distingue l’homme des autres êtres terrestres. Il représente l’âme humaine constituée d’une série d’incarnations.

Steiner parle ainsi de trois naissances successives. Le corps physique naît au cours de la venue au monde sur terre. Le corps éthérique naît vers 7 ans (ou deuxième dentition) tandis que le corps astral se révèle au cours de la puberté. Arrivé à cet âge, l’enfant peut entrer directement en contact avec le monde extérieur et s’émanciper des enveloppes maternelles et éthériques qui le protégeaient jusqu’à maintenant. Il peut enfin agir sur le monde.

Selon lui, l’éducateur doit connaître les spécificités et les lois qui régissent le développement de ces 3 corps pour agir de manière précise à des âges donnés.

Bien que très court, ce petit texte donne un aperçu du côté assez ésotérique de la pensée de Steiner. Selon moi, la lecture isolée de ce texte ne permet pas d’en comprendre toute la subtilité. Pour se familiariser et tenter d’approcher l’anthroposophie et le point de vue de Steiner il faut lire plusieurs de ses conférences et ouvrages. C’est pour cela que je vous propose différents articles sur ce blog;)