Pour éduquer l’enfant, connaître l’homme- G.Hartmann

Livre de 142 pages datant de 1969

Pour la petite info: La première école Steiner a été ouverte en 1919 à Stuttgart (allemagne) et le premier jardin d’enfants en 1926. En 2019 on compte 1182 écoles et 1911 jardins à travers 69 pays.

Rappel: Steiner fait partie du courant de pensée anthroposophique: c’est une science de l’esprit qui explore le monde spirituel et ultra sensible. C’est une conception du monde, un chemin de connaissance qui enseigne comment relier notre esprit à celui de l’univers. Ce courant s’inspire de l’anthropologie qui apporte une connaissance claire de la nature humaine sous tous ses aspects physiques et culturels.

Sur l’auteur: G.Hartmann est un ancien directeur de séminaire pédagogique du Goetheanum près de Bâle en Suisse, c’est à dire le siège de la Société anthroposophique fondée par Rudolf Steiner. Le nom du siège fait référence aux travaux de Goethe qui ont beaucoup inspiré Steiner. C’est un aussi un bâtiment architectural impressionnant: https://www.goetheanum.org/fr/

Sur le livre: Dans la première partie de l’ouvrage, est faite une courte rétrospective de ce qu’est l’éducation et ses buts à travers les siècles, puis le contenu s’axe sur le rôle de l’éducateur en pédagogie Steiner.

L’éducateur doit connaitre les 4 corps qui composent l’être humain (physique, éthérique, astral et le « moi ») et les 12 sens qui relient l’être humain au monde extérieur ( le toucher, le sens vital, le sens du mouvement, le sens de l’équilibre, la vue, le goût, l’odorat, le sens de la chaleur, l’ouïe, le langage, les pensées et le « moi »). Pour chaque activité faite par l’homme, le plaisir est d’autant plus grand qu’il résulte de l’action d’un plus grand nombre de sens. Les impressions sensorielles viennent de l’intérieur et de l’extérieur et permettent d’accéder à une compréhension du monde. Chaque âge doit avoir son propre programme scolaire, décrit dans cet ouvrage.

L’éducateur doté d’une réelle connaissance de la nature humaine éduque, éveille l’enthousiasme et le besoin d’apprendre, anoblit, affine les sens. Doté d’humour, de tact, d’intuition, de compréhension et de délicatesse, il propose aux enfants des activités sensorielles et éveille à l’art plutôt qu’aux concepts.Il cultive le sens social et la force d’agir. Il est à l’aise avec la notion de métamorphose. L’école quand à elle, doit être animée d’idéalisme, et doit éveiller en l’être humain les forces et les facultés dont il aura besoin plus tard pour être un membre actif de la communauté et disposer lui-même d’une existence qui le soutienne.

« Au plus profond de toute âme humaine, réside une impulsion indestructible à se connaître elle-même, à se rendre libre, à aimer autrui, l’enfant arrive au monde en ayant confiance en l’univers »